Témoignages des alumni

Plusieurs alumni témoignent de leur expérience au sein du Master de Droit européen des affaires et nous décrivent leur parcours professionnel à la suite de l'obtention de leur diplôme. 

Khalil Hamadi

Master Droit Européen des Affaires - promotion 2021

photo Khalil témoignage_page-0001_edited_edited.jpg

Khalil Hamadi - Master Droit Européen des Affaires, obtenu en 2021

  • LinkedIn - White Circle

    " Les enseignements dispensés dans le cadre du Master permettent d'approfondir les réflexions autour des questions et des enjeux européens qui ont pu être évoqués tout au long de la licence. J'ai particulièrement apprécié l'équilibre entre les enseignements théoriques et les exercices oraux, mais également le choix des options, qui permet d'adapter son parcours à ses appétences.

 

J’ai effectué mon stage de fin d'études au sein du bureau des questions juridiques et institutionnelles du Secrétariat général des affaires européennes (SGAE). 

Une fois mon stage achevé, j'ai été recruté en tant qu'agent contractuel dans la fonction publique d'État. Je suis actuellement adjoint à la Conseillère juridique du SGAE. Le SGAE est un service du Premier Ministre qui permet de garantir la cohérence de la position française sur l'ensemble des questions européennes par son rôle de coordinateur interministériel.

Au sein du bureau des questions juridiques et institutionnelles du SGAE, le cœur de mon activité est la résolution amiable des obstacles à la bonne application du droit du marché intérieur. Cette mission est celle du réseau SOLVIT, réseau dont le principal objectif est d'apporter des solutions concrètes aux citoyens et aux entreprises qui voient leurs libertés de circulation entravées par une mauvaise application du droit de l'U.E. par l'administration d'un État membre. SOLVIT permet également d'identifier et de résoudre des problèmes structurels, qui peuvent parfois avoir pour origine la mauvaise transposition d'une directive en droit national. Que ce soit avec les ministères ou nos homologues européens, le caractère informel de cette procédure permet à la fois d'avoir des échanges techniques, mais également de conserver un certain pragmatisme, pour apporter des solutions concrètes aux requérants.

 

Poursuivre la pratique du droit du marché intérieur, dans un cadre interministériel et au service des citoyens, est une expérience assez unique ! 

 

Chaque administration centrale possède un service dédié aux questions européennes, n'hésitez pas à y effectuer un stage. Bruxelles peut attendre. ;) "